Manu Guigou
actualites résultats vidéos photos partenaires liens fan club contacts
Retour à la liste des articles

31/08/2018 - Comment passer une épingle en rallye, par Emmanuel Guigou

Comment passer une épingle en rallye, par Emmanuel Guigou C’est la rentrée du Championnat de France des Rallyes avec le Rallye Mont-Blanc Morzine, du 6 au 8 septembre 2018. Manu Guigou et Florian Barral évolueront à bord de la Renault Clio R3T numéro 42 alignée par le Team Automeca Race Swiss Insurance. Le parcours atypique et la météo très incertaine imposent une préparation spécifique.

Un pilotage typé circuit
Loin du profil d’autres manches du calendrier, le Rallye Mont-Blanc Morzine impose un pilotage différent pour être compétitif. « Il faut forcément 'rouler propre', et le profil de route demande de bien tendre ses trajectoires », explique Manu Guigou. « Il est important de ne pas trop glisser pour ne pas perdre de temps. Le revêtement est plutôt lisse avec très peu de bosses, la route est plate. Compte tenu de la largeur de la route, il faut essayer de freiner tard et conserver les freins jusqu’au point de corde, puis débraquer très tôt. C’est une technique très similaire à ce que l’on fait en circuit. Pour résumer le profil de route, il s’agit d’un rallye relativement rapide, avec beaucoup d’épingles. »

Leçon de pilotage dans les épingles
Les épingles sont justement une des caractéristiques du parcours du Rallye Mont-Blanc Morzine, au cœur des montées et des descentes de cols : « Je vais privilégier le couple médium de la Renault Clio R3T pour profiter d’une meilleure vitesse de pointe entre les épingles. Ensuite, pour bien passer les épingles, il est nécessaire de prendre de bonnes notes durant les reconnaissances. Par exemple, une épingle à droite très serrée est notée ‘Epingle droite serrée frein à main’. Ensuite, et de plus en plus rapide, j’ai des ‘Droite 60’, ‘Droite 70’, ‘Droite 80’. Lorsque j’entends ces notes, je sais que j’arrive face à une épingle. Le nombre est un indice qui m’est propre pour connaître la forme du virage. À partir de ‘Droite 80+’, je considère que ce n’est plus une épingle. Dans tous les cas, il faut freiner tard et bien emmener les freins jusqu’au point de corde pour contrôler l’équilibre de la voiture et pouvoir réaccélérer le plus tôt possible sans mettre trop de contraintes sur les pneus avant. Les plus serrées passent en première, car il est déterminant de bien relancer le moteur surtout avec le couple médium. »

Une grosse concurrence attendue face au Mont-Blanc
Diminué par une tendinite au talon d’Achille depuis quelques semaines, Manu Guigou a repris un programme d’entrainement sur deux roues : « Entre le vélo de route et le VTT, je fais environ trois sorties par semaine. Avec ma tendinite, j’ai dû faire une pause avec le running pour me reposer. Je prends beaucoup de plaisir sur mes vélos COMMENCAL. Il est important d’être en forme lors des rallyes. À Morzine, je sais que nous serons face à de nombreux concurrents en deux roues motrices avec, notamment, la présence des concurrents des Trophées Clio R3T France et ALPS. Nous pourrons compter sur les pneus Michelin, toujours performants et endurants, et le carburant ETS, qui permet de tirer le meilleur du moteur turbo de la Renault Clio R3T. »

Une expérience aux États-Unis
Durant le mois d’août, RRS a équipé un duo détonant lors d’une épreuve aux États-Unis. Bryan Bouffier et Florian Barral, l’habituel copilote de Manu Guigou, ont participé au Muscatell Ojibwe Forests Rally dans le Minnesota. Les deux Français ont décroché la deuxième place finale à bord d’une Mitsubishi Mirage RS Proto, derrière le leader du championnat David Higgins.

Des essais concluants avec la R11 Turbo
Entamé il y a quelques mois, le montage et le développement de la R11 Turbo Groupe A entrepris par Manu Guigou est désormais finalisé : « Il a fallu partir d’un modèle de série pour concevoir cette Groupe A rigoureusement identique au modèle officiel de l’année 87. Nous avons cherché des pièces, et nous en avons aussi fabriqué sur la base de la R11 Turbo pilotée par Jean Ragnotti. Les essais se sont parfaitement déroulés. Il ne reste plus qu’à l’engager sur un rallye VHC. Et ce sera avant la fin de l’année ! »

Rallye Mont-Blanc Morzine 2018
Vendredi 7 septembre

11h55 – Départ
12h23 – ES1 Joux Verte (20,18 km)
12h59 – Assistance
13h55 – ES2 Le Biot – Bonnevaux 1 (10,10 km)
14h36 – ES3 La Vernaz 1 (7,19 km)
15h06 – ES4 Lullin – Alpes du Léman 1 (16,99 km)
18h15 – Assistance
19h41 – ES5 Le Biot – Bonnevaux 2 (10,10 km)
20h22 – ES6 La Vernaz 2 (7,19 km)
20h52 – ES7 Lullin – Alpes du Léman 2 (16,99 km)
22h10 – ES8 Montriond le Lac (12,50 km)
Samedi 8 septembre
08h53 – Assistance
09h54 – ES9 La Côte – Praz de Lys (17,16 km)
11h27 – ES10 Samoëns – Morillon 1 (13,34 km)
11h59 – ES11 Samoëns – Morzine 1 (20,06 km)
14h59 – Assistance
16h03 – ES12 La Côte – Praz de Lys (14,79 km)
17h10 – ES13 Samoëns – Morillon 2 (13,34 km)
18h07 – ES14 Samoëns – Morzine 2 (20,06 km)
18h40 – Arrivée

 

Retour à la liste des articles

 

facebook
partenaires
 
Automeca
RRS Equipement Rallye
Tous les partenaires
 
© Manu Guigou 2011 - 2018 | Mentions légales | Réalisation de sites internet